logo-blog-banque

Effet de levier financier et capacite de remboursement

img10

La bonne gestion des revenus d’une société est une responsabilité qui incombe au directeur financier. Pour ce faire, il utilise de nombreux outils financiers pour atteindre ses objectifs. Aux nombres de ceux-ci, figure l’effet de levier financier. Quels sont les principes directeurs de l’effet de levier ? A cet effet, ce guide aborde les principes de l’effet de levier ainsi que sa capacité de remboursement.

Qu’est-ce qu’un effet de levier financier ?

L’effet de levier est une stratégie de la gestion financière, qui est utilisée par la plupart des professionnels du domaine. Il regroupe donc les capitaux propres et les dettes financières d’une entreprise. Ainsi, l’entreprise se base sur ce capital (dettes et fonds propre) pour le financement de ses différentes activités. A cet effet, l’objectif visé est d’assurer une rentabilité financière pour  rembourser par la suite les dettes contractées. Par conséquent, l’effet levier donne la capacité à une entreprise de financer des projets par emprunt, lorsque l’apport de ses actionnaires est insuffisant. Pour que l’effet de levier soit positif, il est important qu’à un niveau précis d’un exercice financier, que les bénéfices réalisés soient supérieurs à l’endettement en cours. Dans ce cas, l’entreprise a réalisé une excellente performance économique, qui lui donne plus de notoriété financière. Par contre dans le cas où les bénéfices sont inférieurs à l’endettement, il s’agit alors d’ « effet de massue ». Une situation à éviter au mieux des cas.

L’effet de levier financier : les raisons de son importance

L’effet de levier renforce la capacité d’investissement d’une entreprise, en lui fournissant plus de ressources pour ses activités. Ainsi, le ratio de rentabilité financière des capitaux propres fait intervenir deux composantes de l’effet de levier. Il s’agit de l’aspect qualitatif et de l’aspect quantitatif. Pour le premier, il établit une différence entre la rentabilité économique et le taux d’endettement. Alors que l’aspect quantitatif quant à lui établit un rapport entre la valeur de l’endettement et les capitaux propres. Par ailleurs, les Anglais parlent souvent de ‘’ Leveraged buy-out’’’ (LB0) qui est l’un des avantages de l’effet de levier. En effet, le LBO consiste à créer une société holding qui contracte dans un premier temps une importante dette. Ensuite, cette dette sera utilisée pour racheter une société cible qui devient une nouvelle propriété de la société holding. Ainsi, les deux sociétés seront développées dans le but de rembourser les prêts octroyés. Le LBO est souvent employé dans le cadre d’un investissement locatif.

La capacité de remboursement : quelques détails à prendre en compte

S’il est vrai que l’effet de levier donne plus de notoriété à une entreprise sur le plan financier, il faut également évaluer la capacité de remboursement du prêt à réaliser. Ainsi, il est important de connaitre le montant maximal, qu’on peut se permettre d’emprunter en se basant sur les flux de la trésorerie de l’entreprise. Alors, il est important que cette opération vous profite et ne doive en aucun cas vous plonger dans la faillite. Par conséquent, la ‘’capacité remboursement ’’ doit être examinée au mieux avant toute prise de décision. De cette manière, les rudiments sont ainsi mis en plus pour espérer un résultat  de retour sur emprunt satisfaisant.